Voir des films c’est quelque chose, leur donner des notes c’est autre chose! 🙂

A ce jour, 160 films ont déjà répondu à notre appel à film lancé… il y a à peine une semaine! 🙂 Samedi, les jeunes de Cinémacam (qui forment le comité de sélection du festival) ont commencé à voir des films et à leur donner des notes.

Bref, la phase des sélection est commencée – elle va durer jusqu’en mai!

Sans titre.jpg

 

Juger un film ce n’est pas seulement le voir… mais c’est porter sur lui un regard critique, à la fois subjectif (est-ce qu’on aime le film?) et objectif (le film est-il bien réalisé?). Il faut apprendre à séparer les deux: on peut accrocher sur un film objectivement mal fichu, ou ne pas être sensible à un film très bien léché!

Nous avons établi une grille de notation sur sept critères: Impression générale, scénario, réalisation, jeu d’acteur, image, son et musique. Les jeunes doivent donner une note de 1 à 5 par critère – exceptionnellement ils peuvent aller à 6 pour un gros coup de cœur ou descendre à 0 pour quelques chose de particulièrement mauvais, mais ça doit rester exceptionnel.

grille notations.jpg

Avec deux instructions importantes:

  • noter 4 plutôt que 3 si un élément comme l’image ou le son ne s’est fait remarquer ni en bien, ni en mal – car au cinéma, quand l’image ou le son se fait oublier au profit de l’histoire, c’est que le boulot a été bien fait!
  • Systématiquement écrire un commentaire pour chaque film, même si ce n’est que trois mots – car un film c’est du ressenti, on ne peut pas le réduire uniquement à une série de chiffres!

Les jeunes se sont bien prêté au jeu sur un panel de cinq films qu’on a voulu représentatif des candidatures actuelles. Cinq films « cobaye » pour cette toute première expérience de notation, qui seront donc remis en jeu plus tard quand les jeunes auront pris de l’assurance dans le processus, afin de ne pas les pénaliser.

20170205_132231_p.jpg

Ce premier travail a été très intéressant, montrant des sensibilités différentes entre les jeunes et les adultes encadrants, mais aussi entre les jeunes eux-même. Chaque visionnage du film a donné lieu à des débats sur chaque critère – sauf le premier, « impression générale », qui doit rester personnel, subjectif et pas sujet à débats.

Toutes les semaine  4 ou 5 films seront assignés à chaque jeune de l’atelier, à charge pour lui de les regarder chez lui et de rapporter la grille avec ses notes. C’est qu’il va falloir que chaque film soit vu et noté par au moins un sélectionneur. Et comme on en attend plusieurs centaines d’ici la mi-avril, il y a du boulot!

Au final, seuls une vingtaine de films pourront être projetés au public du festival et soumis aux jury pour la compétition. Il va donc falloir faire des choix qui ne se seront pas toujours faciles!

Bien sûr, avant d’assigner des films aux jeunes les adultes de l’atelier vérifient qu’ils sont bien conforme aux critères – surtout  principal, « film tout public »!

Nous utilisons comme outils la plate forme filmfestplatform.com, développée par l’Agence du court-métrage, et qui est aujourd’hui une référence pour gérer et centraliser les sélections en ligne. Bien sûr son utilisation à un prix, mais après un rapide calcul, la mise en balance avec le coût de revient d’un processus sans cette plate-forme est très largement en sa faveur! Qui plus est, ils nous ont accordé une réduction substantielle pour le lancement de notre festival, ce qui nous permet de les considérer comme des partenaires du projet.

Publicités