Mea culpa, mea maxima culpa, errare humanum est, comme disent les autres…

Le version mise en ligne samedi de notre film des 48h « Même pas peur » avait quelques soucis techniques visible uniquement sur certains ordinateurs, au niveau du son.

Voici donc la bonne version corrigée!

Explications: par sécurité et souci d’efficacité nous avions enregistré le son du micro perche sur deux appareil en parallèle pendant le tournage: la caméra et l’enregistreur. Or les deux avaient des réglages différents (une histoire de mono/stéréo et de canaux, pour les connaisseurs). Au montage le son enregistré sur la caméra a été privilégié, mais sur quelques rares séquences nous avons préféré le son de l’enregistreur pour diverses raisons. Sur le résultat final une fois exporté le logiciel de montage s’arrange avec les réglages hétérogènes… d’une manière qui n’est malheureusement pas très bien traitée, à la lecture, par toutes les cartes son!

Sur certains ordinateurs avec certaines cartes son les canaux sont correctement restitués et le son est normal – c’était le cas notamment sur l’ordinateur que nous avons utilisé pour le montage, qui est le mien, mais aussi sur les ordinateurs du local Cinémacam. C’est pour cette raisons que nous n’avons pas détecté le problème: la vidéo passait correctement partout où nous l’avions testée!

Malheureusement sur d’autres ordinateurs avec d’autres cartes son le fichier est mal interprété et certains passages ne sont pas correctement restitués… Avec pour résultat des passages avec des pistes sonores quasiment inaudibles, notamment lorsque les enfants racontent leur histoire!

Encore plus malheureusement c’est ce qui s’est passé lors de la projection vendredi soir au cinéma Grand Action: la carte son de l’ordinateur/projecteur lisant le fichier n’a pas correctement restitué les pistes sonores. Nous avions cru à tord que le problème venait de la conversion DCP par le cinéma… Désolé d’avoir médit de leur travail!! Mea culpa!

Plus grave, je ne sais pas du tout comment le son a été restitué sur le ou les ordinateurs utilisés par le jury pour voir notre film. Il y a donc un risque que leur jugement ait été faussé à cause de ce souci technique… Encore une fois, mea culpa! 😦

Moralité: quand on change de matériel, surtout pour en prendre du plus professionnel, il faut bien apprendre à faire correctement les réglages… Et bien faire attention à tout uniformiser au montage. Promis, on y fera plus attention à l’avenir!

Publicités