Avant de parler du festival, une date à retenir: le 11 novembre prochain à 20h, notre film « Même pas peur » réalisé en 48h voilà déjà trois semaines sera projeté au cinéma Grand Action à Paris!

Venez nombreux et ramenez vos amis pour voir le film et le soutenir! 🙂
(Le public vote à l’issu de la séance)

Un événement Facebook a été créé pour cette occasion.

Cinéma Le Grand Action, 5 rue des Écoles, 75005 Paris – Métros Jussieu (lignes 7 et 10) ou Cardinal Lemoine (ligne 10) – Voir sur Google Maps.


Visuel provisoire festival Ciné-jeunes-2

Samedi dernier nous avons démarré le projet « direction artistique du festival »! Pour plus d’informations sur le projet, cliquez ici.

Une responsable de l’association Ciné-Jeunes de l’Aisne est venu nous dire ce qu’est un festival, à quoi ça sert, et nous aider à prendre les premières décisions. En voici un résumé:

Nom du festival

Quelques idées ont été données, mais les jeunes vont réfléchir à d’autres noms et le choix sera fait à la prochaine séance.

Public visésailors_watch_a_film_in_the_cinema_aboard_the_autocarrier_a_cross_channel_steamer_adapted_as_a_recreation_ship_at_scapa_flow_june_1943-_a17407

Les jeunes ont choisi de viser le tout public.

Les sélections devront donc se conformer à cette contrainte et s’il arrivait que des films non adapté aux plus sensibles soient sélectionnés, ils resteront minoritaires et une signalétique claire et visible préviendra le public préalablement aux projections.

Type d’œuvres visées

Les jeunes ont choisi de viser des court-métrages de fiction (pas de documentaires), en prise de vue réelles ou animation, et d’une durée maximale de 15 minutes. Tous les genres de fiction sont admis, dans la limite du public visé (tout public, on n’acceptera pas des genres tel qu’horreur ou gore par exemple).

Ces choix s’appliquent à toutes les sélections.

La durée maximale a été choisie afin d’éviter de nous retrouver à programmer des séances avec seulement deux ou trois films… Notre festival sera court (pas plus de deux jours) et se déroulera dans une seule salle, ce qui limitera le nombre de séances et donc de films sélectionnés. Nous voulons que le public (et le ou les jury!) puisse profiter d’un grand nombre de films!

Sélections

Les jeunes on choisi de travailler à trois sélections:

  1. Une sélection principale ouverte à tous dont les films professionnels
  2. Une sélection amateur/atelier réservée à des œuvres crées pour le festival selon des contraintes (tel que thématique ou durée) qui seront choisies ultérieurement
  3. Une sélection amateur/atelier ouverte à toutes les œuvres non professionnelles

Pour les trois sélection, seuls des films respectant le type d’oeuvre visé (voir ci-dessus) pourront être sélectionnés.  detailed_view_of_early_movie_camera_5069098565

Les deux premières sélections feront l’objet de compétitions avec au moins un jury professionnel, la troisième ne fera pas l’objet de compétition.

Les jeunes détermineront les contraintes de la sélection 2 lors d’une prochaine séance de travail.

Le lancement des appels à film correspondants aux trois sélections est prévu pour le mois de décembre prochain.

Règlement du festival

Il sera écrit lors d’une prochaine séance.

Identité visuelle du festival

Elle fera l’objet d’un travail particulier dans les mois qui suivent, avec l’aide d’un oua_child_drawing
plusieurs graphistes professionnels.

Pour nous faire une idée de ce que signifie  une identité visuelle nous avons consulté de nombreux programmes de festivals connus et moins connus, et comparé les affiches de plusieurs festivals de cinéma et leur évolution au cours des ans.

L’identité visuelle est importante pour un événement qui a vocation à devenir un rendez-vous périodique avec un public. Elle permet à ce dernier de reconnaître chaque année les nouvelles affiches, voire de les attendre avec une certaine curiosité (« mais que vont-ils inventer cette année? »)

Nous avons constaté qu’une identité visuelle peut se construire de plusieurs manières:

  • parabd_1_33121Un code visuel très reconnaissable, reproduit à chaque édition. Exemple: le festival du film fantastique de Bruxelles (BIFFF) avec un code couleur rouge, blanc et noir pour une affiche confiée chaque année à un artiste différent.
  • Un dessinateur ou graphiste attitré, le même à chaque édition, qui confère un style particulier et reconnaissable aux visuels. Exemple: les affiches du festival du Grain à Démoudre de Gonfreville l’Orcher avec un même dessinateur et chaque année une couleur dominante. Inconvénient de cette méthode: si le dessinateur quitte le projet il faut changer d’identité visuelle!
  • logoUn logo simple et reconnaissable. Exemple: les affiches du festival Premier Plan d’Angers, qui avait commencé avec un logo, puis n’a plus eu d’identité visuelle particulière pendant quelques années, avant de reprendre un nouveau logo jusqu’à aujourd’hui.
  • Une police de caractère très particulière donné au nom du festival sur les visuels – ça se rapproche du principe d’un logo. Exemple: les affiches du festival Mauvais Genre à Tours.

logo-mg

  • Enfin, nous avons constaté que certains festivals parmi les plus connus ne s’embarrassent pas trop d’identité visuelle – c’est qu’ils n’en n’ont guère besoin! Le festival de Cannes par exemple offre chaque année des visuels très différents, souvent basés sur des images de films considérés comme de grands classiques, mais pas toujours. Nous avons toutefois quand même repéré  un tout petit logo représentant une palme entouré dans un cartouche ovale et présent chaque année.

Prochaine séance de travail sur le festival prévue en novembre!

Rappel des partenaires du projet:

Tous les logos fond blanc.png

Publicités