Voici un nouveau petit film réalisé par l’atelier Cinémacam:

Braquage de bras cassés

Maëlle: Maëlle Doulut
Martin: Martin Paillasseur
Thomas: Thomas François
La maman: Raphaëlle Kerboeuf

Prises de vue: Hugo Pauly, Loel Deguffroy-Kerboeuf
Prises de son: Théo Deguffroy-Kerboeuf
Montage: LucaR
Making-of: Raphaëlle Kerboeuf

Réalisation: LucaR

Un grand merci à la famille Paillasseur pour le prêt des lieux de tournage et pour leur disponibilité.

Film mis en scène par les acteurs eux-même sur la base d’improvisations.

Un exercice de l’atelier Cinémacam http://cinemacam.fr

***

Ce film a été réalisé dans le cadre d’un exercice d’improvisation. Lors de précédentes permanences nous avions produit ensemble une structure générale de l’histoire: un début (trois ados qui s’ennuient et décident de braquer une maison), une fin (l’un des trois reconnait soudain la maison dans laquelle ils sont en train de faire un braquage: la sienne!), et quelques idées de scénettes pour le déroulement; mais aussi des personnages et leurs caractéristiques: un garçon distrait et maladroit, une fille casse-cou et brutale, et un « cerveau de la bande » très sage et organisé mais un peu désespéré par ses compagnons. Nous avions également décidé du ton du film: un humour un peu absurde, jouant sur les différences de caractère des personnages.

CDA-00168

Question découpage technique, comme la mise en scène n’était pas décidée à l’avance, nous avons opté pour une structure classique: pour chaque scène on tourne un plan master, qui couvre toute l’action en montrant tous les personnages concernés (donc généralement un plan large) puis quelques gros plans d’insert et champs/contre-champs pour mettre en évidence les détails importants et les dialogues.

CDA-00172

Sur le tournage, à chaque scène pendant que l’équipe technique préparait le plan les acteurs se réunissaient pour inventer une action et des dialogues – ils ont ainsi créé eux-même leur propre mise en scène sous la forme d’improvisation. Une fois tout le monde prêt nous faisions souvent une mécanique (répétition du plan) surtout pour les plans maîtres, puis nous tournions. Cette méthode nous a permis d’avancer vite et sans avoir besoin de trop de prises à chaque plan: ainsi en deux séances de 3h de tournage nous avons pu terminer.

CDA-00140

A la suite du premier tournage, détaillé ici, nous avons commencé le montage ensemble. Pas facile de tenir deux heures un groupe de jeunes devant un ordinateur pour du montage 🙂 Le montage est une activité qui ne se prête guère au travail en commun, c’est pourquoi nous le faisons rarement en permanence – mais c’était bien pour les nouveaux de voir ça au moins une fois!

Montage

Nous avons essayé de produire un montage adapté au ton que nous voulions donner au film: dynamique, appuyant les effets comiques, mais sans être trop haché non plus. A la suite de la séance j’ai complété avec un petit générique amusant et graphique.

Le deuxième tournage s’est aussi bien déroulé que le premier, avec la même méthode et les mêmes intervenants – sauf le cameraman qui ne pouvait être présent ce jour là et a été remplacé par un autre jeune, le plus jeune technicien que nous ayons jamais eu à Cinémacam (10 ans) mais qui s’en est très bien tiré, bravo à lui! Bref, une équipe qui roulait bien 🙂 Nous avons tourné quelques plans d’insert qui nous manquaient sur les scènes tournées la fois d’avant, ainsi que les scènes de la deuxième moitié du film. Sur la fin un peu de fatigue bien naturelle commençait à se faire sentir dans les rangs, heureusement nos hôtes nous ont offert un très sympathique petit goûter! 🙂

CDA-00175

Je me suis chargé de la fin du montage. Quelques erreurs de tournage ont dû être corrigées, notamment des sautes d’axe (règle des 180°) sur les plans d’insert ajoutés au deuxième tournage par rapports à ceux du premier. C’est que nous n’avions pas de scripte sur le plateau… 🙂 Heureusement il suffit de quelques retournement d’image bien placés (miroir horizontal) et on n’y voit que du feu!

Aujourd’hui en permanence nous avons regardé le résultat ensemble avec plaisir: il nous a plu, nous avons donc fixé cette version comme étant définitive!

Quelques photos du tournages (cliquer pour agrandir):

Nouveau projet de film

En permanence nous avons également lancé un nouveau projet de film (de vrai film, pas un simple exercice) sur une brillante idée originale d’un des jeunes nouveau venu de cette année. Une histoire à la frontière du fantastique et du drame psychologique… Je ne vous en dit pas plus pour l’instant, ce sera la surprise! 🙂

Le jeune est très motivé, il va donc prendre les rennes du projet avec moi pour réaliser le film. A 12 ans, il deviendra ainsi le plus jeune réalisateur de l’histoire de l’atelier!  Des réunions de travail vont être organisées avec les plus motivés à partir de janvier pour mettre les idées en place et produire les écritures (scénario, découpage…), puis nous organiserons le tournage – on va essayer de viser le printemps, vers avril ou mai.

Autres nouvelles

  • Le montage de L’homme de bureau en est à ses phases finales avec notre monteur professionnel. Suivra une phase d’étalonnage que j’assurerais moi-même. J’espères une sortie définitive du film d’ici les premières semaines de janvier.
  • Le montage du making-of de La clé des âmes par votre serviteur est toujours en cours. Ça prend du retard car je manque un peu de temps… Mais j’espères tout de même le sortir avant la fin du mois. Pour revoir le film, c’est ici. A noter que nous l’avons présenté à plusieurs festivals de court-métrages amateurs dont les premiers commencent leurs sélections en janvier ou février: on croise les doigts!
  • Sur le front du local Cinémacam les choses n’avancent pas vite, mais elles avancent! C’est l’informatique (configuration et installation des machines) qui prend beaucoup de temps – un peu de ma faute car j’ai du mal à toujours trouver la motivation, l’informatique étant mon métier je n’ai guère envie de m’y replonger quand je sors du bureau 😀 Mais ça se fait, doucement mais surement! C’est au local qu’auront lieu la plupart des réunions de travail pour le nouveau projet.
  • Nous commençons doucement à organiser notre désormais traditionnelle sortie au festival Premiers Plans de Angers pour la fin du mois de janvier. Rappel des éditions précédentes: ici et . On en reparle vite!

 

 

 

Publicités