Pour notre deuxième séance, nous avons accueilli avec plaisir un cinquième inscrit. Comme il avait apporté du bon matériel (une caméra canon 600D et un trépied de qualité) il s’est chargé du making-off de la séance.

vlcsnap-2013-10-26-19h57m00s29

La séance fut consacrée au tournage de la parodie de publicité dont nous avions écrit le scénario collectivement à la séance précédente. Préalablement, j’avais mis le scénario au propre « dans les formes » (à l’aide du logiciel Celtx) et j’en avais fait le dépouillement pour produire un découpage technique. Dans un premier temps, nous les avons regardé ensemble, ce qui nous a permis de nous familiariser avec ces documents essentiels au tournage et au montage et avoir un aperçu du travail de pré-production habituellement dévolu au scénariste, au réalisateur et à l’assistant réalisateur.

Brut Hotel – scénario

BrutHotel – Découpage technique

Le scénario est écrit par un scénariste. C’est l’histoire du film racontée dans les détails, scène après scène, avec les dialogues et en donnant des précisions scénaristiques (genre: là on met telle musique, là le personnage à un air heureux, etc…).

Le découpage technique est le premier travail du réalisateur avant le tournage. Il lit le scénario et le « dépouille » en décrivant avec précision chaque plan qu’il imagine pour construire les scènes du scénario (il peut y avoir plusieurs plans par scène): comment est placé la caméra, comment on la déplace, que voit-on à l’image, quels sont les sons, etc… C’est un document essentiel au tournage comme au montage.

A partir du découpage technique, l’assistant réalisateur va créer un plan de travail pour organiser le tournage, et chaque jour il va donner à chaque membre de l’équipe (les acteurs comme les techniciens) des fiches de directive pour chaque plan qui sera tourné dans la journée.

Nous nous sommes ensuite lancé dans le tournage, en utilisant une caméra Canon 650D et un enregistreur sonore Zoom H1, ce qui nous a donné l’occasion d’un premier contact avec divers éléments du monde du cinéma et de la vidéo.

– Les différentes valeurs de plans

Cadre_plan
By Ixnay Christian Wilhelm Allers (background) [Public domain], via Wikimedia Commons
– La prise de vue: comment faire la mise au point, régler la profondeur de champs, à quoi sert une petite ou une grande focale, régler l’ouverture ou la sensibilité, régler la balance des blancs.

– les éternelles expressions d’un tournage: « Silence! » « Moteur! » « Action! » « Coupez! ». Nous n’avions pas de clap, nous avons utilisé nos mains à la place pour donner le numéro de scène et du plan sur la première image d’un enregistrement.

vlcsnap-2013-10-26-19h57m52s1
Scène n°2, plan n°2 !

– la prise de son: comment régler le micro pour éviter les saturations, a quoi sert d’enregistrer un « silence plateau« 

– La lumière: créer une ambiance avec projecteur et réflecteur

Nous avons également été confronté à un problème des plus classiques et difficile à gérer en tournage: la gestion du temps! Nous devions finir à 17h, mais la séance s’est prolongée jusqu’à 17h45 afin de pouvoir tourner les derniers plans.

Bref, une après-midi bien remplie! Les rushs sont dans la boîte, il n’y a plus qu’à passer à la post-production et au montage 🙂

vlcsnap-2013-10-26-20h00m38s145vlcsnap-2013-10-26-19h55m01s238

Publicités